JOIN EXPERIENCE /

La répétabilité des process en soudure orbitale : une machine, 3 applications !

Pourquoi et comment une machine de process orbital est à préférer plutôt qu’une autre ?

Voilà une question qui mérite toute notre attention, surtout lorsque se pose la problématique des tâches récurrentes comme la coupe de tubes, le chanfreinage et la soudure lors d’installation et de la maintenance d’un site industriel.

Les notions de productivité, de rentabilité, de réduction des coûts vont de pair avec la simplicité des usages et l’adaptation par la formation des opérateurs même peu qualifiés.

Une solution orbitale 3 en 1 qui n’a que des avantages

Depuis toujours, les solutions optimales ont été recherchées par les ingénieurs, tant en gain de place, qu’en économie de temps et donc d’argent pour l’utilisateur final. Pour répondre à des normalisations très pointues dans des secteurs comme l’aéronautique, l’alimentaire, le pharmaceutique, la chimie, semi-conducteur, etc, le process orbital est inventé !

Une seule machine répond à trois applications les plus courantes : la coupe orbitale, le chanfrein orbital et la soudure orbitale.

L’opérateur doit uniquement enlever le moteur pour passer de la coupe au chanfrein et à la soudure. Depuis plus d’une vingtaine d’années, et précisément depuis 1999, un seul bâti de machine permet de réaliser ces trois opérations. Le chanfrein, pour des tubes supérieurs à 3 millimètres d’épaisseur, s’est imposé en orbital très rapidement. L’investissement est effectué au cas par cas en fonction des besoins et de la répétabilité des mêmes tâches.

Comment les systèmes orbitaux permettent-ils la répétabilité des process de coupe / chanfrein / soudure orbitale?

La réponse est simple : tout est question de programmation. Un seul ou plusieurs opérateurs sont formés deux à trois jours, cinq jours.

L’utilisateur final sera parfaitement capable de programmer de manière intuitive les générateurs de soudure orbitale après sa formation réalisée chez AXXAIR.

La programmation, pour une série de tubes à travailler, exige un soin particulier dans une parfaite simplicité et rapidité. L’écran du générateur multi-tâches utilise des icônes aisés à comprendre. Les tâches répétitives sont mémorisées. Il suffit juste de sélectionner la bonne case et le travail à répéter peut démarrer. Le dressage, la coupe, le chanfrein et la soudure orbitale atteignent 100% d’efficacité avec un risque d’erreur “O” et une précision optimale.

Il est donc essentiel que les opérateurs, ainsi valorisés, soient formés à ces systèmes orbitaux avant tout usage.

L’intervention de l’homme se situe en amont, lors de la programmation. Un soudeur professionnel, un tuyauteur, tous deux bien avertis, seront parfaitement à l’aise avec le système orbital et sauront d’autant mieux apprécier le temps d’intervention par tubes diminué par rapport à un soudage manuel.

Les avantages d’utiliser une machine de process orbital “trois en un”

Les générateurs de soudage dernière génération, les machines orbitales en général, ont été conçues pour répondre à plusieurs besoins essentiels :

  • productivité optimisée : 200 programmes à enregistrer par clé USB qui tiennent compte des diamètres, épaisseurs des tubes, de la matière et du modèle de tête choisi par l’utilisateur
  • réduction des coûts : elle s’apprécie en “temps horaire” mais également en “temps machine”.
  • Le consommable comme le débit de gaz d’inertage, l’usure des lames, des plaquettes carbure etc optimisée
  • la petite taille des appareils permet d’accéder à des espaces étroits et le poids s’avère plus qu appréciable lorsqu’il s’agit de les déplacer d’un bout à l’autre d’une usine, d’un coin du monde à l’autre
  • la qualification des opérateurs est optimisée grâce à la formation adaptée au cas par cas qui amène l’assurance dans l’exécution pour une précision parfaite

 

Pour en savoir plus sur les process de soudage orbital, je vous conseille de télécharger notre guide du soudage TIG orbital ! 

Nouveau call-to-action

Laissez un commentaire

S'abonner au blog

Nouveau call-to-action

Écrit par
Damien Barthes

Commercial France