JOIN EXPERIENCE /

6 paramètres à noter afin de respecter la géométrie de l'électrode en soudage TIG orbital

L’électrode est un élément essentiel en soudage TIG orbital. C’est elle qui permet d’obtenir l’arc électrique et la qualité de la soudure dépend directement de sa géométrie.

Voici 6 paramètres à prendre en compte afin de respecter la géométrie de l'électrode en soudage TIG orbital ! 

#1 Longueur sortie de l'électrode (Stick out électrode) :


longueur_sortie_electrode.pngSi la longueur sortie de l’électrode est trop importante, l’effet de concentration de l’arc est annulé, la protection de l’électrode et du bain de soudage devient inefficace.
Par contre si la longueur sortie est trop faible, l’arc sera étouffé et la buse céramique s’échauffera.

À noter : 
Une formule théorique à retenir lorsque la profondeur des chanfreins le permet est une longueur sortie égale à 2 ou 3 fois le diamètre de l’électrode.

#2 Influence de l'angle d’affûtage

C’est le paramètre qui a le plus d’influence sur les caractéristiques de l’arc et la géométrie du cordon. Il doit donc faire partie intégrante de la procédure de soudage.


influence_angle_affutage.pngCet angle influe directement sur la largeur de la pénétration.

Pour schématiser, un angle proche de 10° aura tendance à dilater l’arc (tension d’arc élevée), colonne d’arc en forme de cône, alors qu’un angle proche de 45° procure une colonne d’arc plus « cylindrique » (tension d’arc réduite).
Cette influence de l’angle d’affûtage devient notable au-dessus de 50 ampères.

Téléchargez votre Guide pour bien   choisir son Électrode en Soudure

#3 Méplat électrode 

Le méplat en extrémité de l’électrode est important et il est déterminé en fonction de la densité de courant utilisée.

Une électrode affûtée aiguë facilite l’amorçage de l’arc mais elle se détériore rapidement et provoque des risques d’inclusion de tungstène dans la soudure. Un méplat important aide à prolonger la durée de vie de l’électrode mais si ce méplat est trop large par rapport au courant de soudage utilisé, l’arc sera instable et peu directif.

Un méplat adapté est donc préconisé pour obtenir une stabilité de l’arc, un bon transfert des électrons et une longévité de l’électrode sans risque d’inclusion de tungstène.

axxair_tableau.png

À noter :
Pour les tubes Ø > 50 mm la concentricité des tubes devient moins évidente il est de ce fait conseillé d’augmenter les valeurs ci-dessus indiquées afin d’éviter un contact tube-électrode. Lors d’utilisation avec fil d’apport ajouter 0,5 à 1,5 mm par rapport aux valeurs ci-dessus mentionnées selon le Ø et la vitesse fil d’apport.

#4 Distance tube-électrode

Cette distance est également un paramètre essentiel car il agit directement sur la largeur du cordon par augmentation de la tension d’arc et surtout sur le ratio largeur cordon intérieur/extérieur.

distance_tube_electrode.png

Se référer au tableau ci-dessus.

#5 Sens d'affûtage de l’électrode

Pour obtenir une stabilité d’arc optimale, l’affûtage se fait toujours dans le sens longitudinal de l’électrode. L’électrode est polie pour augmenter sa longévité.

Un affûtage perpendiculaire à l’axe est à proscrire car il entraîne un arc instable et erratique et des résultats de soudage aléatoires.

sens-daffutage-de-lelectrode.png

#6 Durée de vie de l’électrode

Bien qu’une électrode de tungstène soit dite infusible sa durée de vie, directement liée aux conditions d’utilisation, n’est pas éternelle.

Pour une durée de vie optimale respecter les conseils suivants :

  • type de tungstène adapté à la nature du courant de soudage et la matière
  • diamètre et méplat électrode en conformité avec le courant de soudage utilisé
  • respect des temps pré et post-gaz ainsi que les débits de gaz et leur indice de pureté
  • qualité de nettoyage des pièces à assembler (pas d’huile, graisse, oxydes, peintures, autre) …

Le changement de l’électrode s’effectue lorsque la pointe en extrémité est oxydée, déformée, cassée, arrondie.

Les premiers signes d’une électrode de tungstène usée sont : la difficulté d’amorçage de l’arc, le manque de stabilité de l’arc, une colonne d’arc flottante, la formation d’arc parasite, ...

A NE JAMAIS FAIRE :

Ne jamais casser une électrode à la pince coupante pour sa mise à longueur!
Toujours affûter une électrode parallèlement à son axe. 


Pour en savoir plus sur les électrodes en soudage TIG orbital, je vous conseille de lire ce guide ! 

Nouveau call-to-action

 

Laissez un commentaire

Recevoir notre newsletter mensuelle

Nouveau call-to-action

Écrit par
Frédéric Legrand

PDG fondateur d'Axxair

newsletter.png

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER MENSUELLE DES TECHNOLOGIES ORBITALES