JOIN EXPERIENCE /

Weldreport : L’utilité d’un logiciel de reporting de données de soudage

Vous le savez tous, un bon soudeur n’a pas forcément besoin d’analyser tous les caractéristiques qui influencent la soudure pour savoir si le résultat est conforme au cahier des charges de l’entreprise de ses clients ou non. Il connaît ses réglages par cœur et sait quand une erreur survient dans le processus.

Mais l’arrivée progressive de nombreuses normes et restrictions a souvent rendu obligatoire la documentation des différents processus. De nombreux fabricants de machines et dans notre cas, de générateurs de soudage se sont alors penchés sur ce sujet, avec pour but de simplifier cette étape de documentation fastidieuse aux soudeurs. Nous allons vous parler d’un exemple concret de documentation de données.

 

Le soudage orbital et l’évolution de la documentation

 

Le monde du soudage orbital n’échappe pas à la règle. En respectant la qualité et la préparation des tubes, automatiser les cycles de soudage grâce au soudage orbital permet de garantir une répétabilité parfaite. Mais il a toujours été important de pouvoir exporter les données afin de vérifier que les paramètres réels sont bien conformes à ceux du programme sélectionné.

Dès le début de son entrée sur le marché du soudage orbital dans les années 2010, la société AXXAIR s'est tournée vers le numérique et a veillé à ce que les postes « SASL » puissent faire un export des données, même si au début, c’était un simple listing.

Depuis la récupération des programmes et de la data qui nécessitait l’installation d’un logiciel tiers, les possibilités de reporting ont bien évoluées…

 

Le Weldreport et les générateurs SAXX


Avec l’arrivée des générateurs de soudage SAXX, les utilisateurs se sont vu offrir la possibilité de consulter les programmes, en plus de la consultation de l’acquisition de données qui était la fonction de base.

La récupération des programmes et de la data se fait aujourd’hui avec un logiciel 100% AXXAIR, cela assure la compatibilité avec les dernières versions de Windows et facilite la maintenance du générateur.

Le Weldreport, logiciel de reporting des données de soudage, est un moyen de lire et conserver sur l’ordinateur les données présentes dans le générateur de soudage. Il est aujourd’hui présent sur chaque clé USB livrée en standard avec les générateurs de soudage orbital de la gamme SAXX : 200, 210 et 300. Il est à installer sur un ordinateur à la première utilisation, ainsi vous pourrez utiliser le Weldreport dès la prise en main du générateur dans votre atelier ou sur chantier.

La clé USB contient les dossiers système, les fichiers de calibration du générateur et une fiche PDF expliquant l’installation du logiciel Weldreport.

Après utilisation du générateur, vous pourriez également consulter l’historique des alarmes du générateur. Les programmes de soudage créés dans la machine peuvent être exportés sur la clé depuis le générateur.

 

Quel est l’intérêt d’un tel logiciel ?

Ses fonctionnalités sont nombreuses : de la conservation des programmes à l’historique des soudures en passant par l’édition d’une DMOS, on vous dit tout sur les nombreux avantages du Weldreport.

 

La conservation des programmes

de soudage

Le Weldreport est aujourd’hui essentiellement utilisé pour deux de ses fonctionnalités : les programmes et l’historique des soudures.

L’utilisateur peut importer les données du générateur sur son ordinateur et ainsi lire, enregistrer et éditer les programmes. Et en 2018, l’affichage des programmes a pris la forme de DMOS/QMOS. Les programmes créés sont présentés sous forme d’une mise en page automatique au format A4, enregistrés en PDF et consultables sur PC. Cela permet de les imprimer après échantillonnage selon une mise en page standard, conforme aux organismes agréés (Institut de Soudure, APAVE…), pour une qualification de soudure par exemple.

Les programmes de soudage, créés manuellement ou grâce à l’auto-calul intégré dans les générateurs SAXX, sont stockés dans la mémoire interne du générateur. La bibliothèque de programmes contient 200 lignes, ce qui veut dire que jusqu’à 200 programmes créés et consultables dans le générateur. Afin de conserver plus de programmes ou simplement les consulter sur l’ordinateur, il est possible de les exporter sur la clé. La lecture se fera ensuite sur l’ordinateur via le Weldreport. 

 

Et si on n’avait pas de Weldreport… ?

Sans Weldreport, l’utilisateur doit créer un tableau sur Excel et insérer les données manuellement selon un certain format qui permet d’être lu par et validé par un inspecteur de soudage. Grâce au logiciel AXXAIR, la mise en forme est créée automatiquement - plus besoin de le faire manuellement. Ce nouveau format permet par exemple d’être joint à des échantillons de soudure, un gain de temps considérable grâce à une lecture et impression rapide.


Auto-calcul et utilisation des programmes de soudage


Comme évoqué, le générateur de soudage SAXX est doté d’un système d’auto-calcul. C’est la machine qui va calculer un programme de soudage en fonction des données que va rentrer l’utilisateur :

  • la machine utilisée (tête ouverte, tête fermée…)
  • les paramètres du tube (diamètre, épaisseur…)
  • la matière du tube et la préparation des tubes et accessoires à souder.

Le programme sauvegardé va être écrit dans la mémoire interne de la machine et apparaîtra alors dans le Weldreport sous l’intitulé de « Programs ». Si besoin, le programme peut bien évidemment être ajusté directement sur l’écran du SAXX afin de répondre précisément au cahier des charges de l’entreprise et/ou du client final.

 

Les données contenues dans les programmes sont :

  • Le numéro du programme
  • Le titre du programme
  • Les paramètres du tube (matière, diamètre, épaisseur, préparation).
  • Les différentes configurations (tube-tube, tube-coude etc)
  • Les passes réalisées (avec fil, sans fil).

 

Pour rappel, la mémoire du SAXX peut contenir 200 lignes, donc jusqu’à 200 programmes. Dans chaque ligne de programme, on peut enregistrer jusqu’à 10 passes, de 0 à 9. La mémoire interne du générateur permet donc d’utiliser par exemple 20 programmes à 10 passes ou encore 200 programmes à 1 passe.

Par exemple si l’on prend le cas d’un circuit tubulaire comprenant une partie droite, un coude puis de nouveau une partie droite et un coude, il est possible de réaliser un programme pour chaque configuration : un programme tube-tube, un programme tube-coude, un programme tube-T etc.

Dans le cas d’un tube épais qui sera soudé en plusieurs passes (une passe racine, une première passe de remplissage, une deuxième passe de remplissage et une passe de finition), les passes vont toutes être enregistrées dans un programme.

 

Pourquoi documenter les programmes ?

Un programme va avoir plusieurs utilités, que ce soit en interne ou en externe de votre entreprise.

En interne, au sein d’une équipe par exemple, le responsable va sélectionner un programme parmi plusieurs générateurs en marche. Il a alors deux possibilités : il peut choisir d’imprimer le ticket sur la machine et saisir les paramètres de réglage manuellement sur d’autres machines ou bien il peut directement imprimer un Weldreport et le diffuser à l’entreprise ou même à un groupe d’entreprises.

Le Weldreport et la mise en forme des programmes permettent également l’envoi des données facilité par email en PDF chez AXXAIR en cas de demande d’échantillons.

 

 

Un accès à l’historique des soudures réalisées

 

Le Weldreport offre également la possibilité de conserver un historique des soudures, le « Welding Logs » permet de sauvegarder tous les paramètres réels (suivi de chaine de production, contrôle qualité, etc…) des 1 000 dernières soudures. L’historique comprend toutes les soudures réalisées, les pointages si effectuées avec le générateur mais aussi les soudures arrêtées manuellement ou par une alarme. Toutes les soudures sont classées par dates (année-mois-jour) et heures et peuvent être suivies seconde par seconde.

Cette fonction peut être utilisée lors d’une phase de test notamment, l’utilisateur peut tout à fait revenir à une soudure de quelques jours plus tôt s’il juge qu’elle était de meilleure qualité, ou encore pour un suivi de contrôle qualité.

Il est important de noter que le générateur SAXX stocke les historiques de soudage directement dans la clé USB, sans passer par sa mémoire interne. Si la clé est retirée et que des soudures sont réalisées, celles-ci ne seront pas enregistrées. Le générateur est capable de stocker l’historique des 1000 dernières soudures dans la clé USB, au-delà il va réécrire au fur et à mesure des nouvelles lignes qui s’ajoutent. Afin de ne pas perdre de données il est fortement recommandé de régulièrement copier l’historique de la clé USB sur son ordinateur.

Également, l’utilisateur a la possibilité de créer des dossiers par client afin d’organiser son historique et de faciliter l’archivage des données.

 

 

Un logiciel d’aide à la réalisation de DMOS en bonne et due forme

 
Autre fonctionnalité du Weldreport, celui-ci permet d’éditer une DMOS (descriptif des modes opératoires de soudage). Pour rappel, le DMOS rassemble les informations nécessaires pour préparer le soudage et permet aux sociétés de répéter des soudures en série, qui présenteront les mêmes qualités sous condition de réaliser les soudures dans les mêmes conditions (environnement, qualité de la matière première, préparation des tubes et accessoires…).

C’est ce document, le DMOS, qui sera envoyé à l’institut de soudure ou autre institut officiel de contrôle afin de qualifier une soudure. Au même titre qu’une recette de cuisine, cette page va permettre de reconstituer un programme de A à Z puisqu’elle renseigne tous les paramètres utilisés par l’utilisateur.

L’interprétation d’un DMOS et le respect de ses consignes est une étape obligatoire lors de la qualification d’une soudure.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur la validation des modes opératoires de soudage ? Téléchargez notre guide gratuit !

DMOS -QMOS tous les conseils de nos experts

 

Laissez un commentaire

Recevoir notre newsletter mensuelle

Nouveau call-to-action

Écrit par
Alicia Wendland

Marketing Manager

newsletter.png

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER MENSUELLE DES TECHNOLOGIES ORBITALES