JOIN EXPERIENCE /

Générateurs de soudage TIG : ce qu'il faut savoir

La soudure TIG, Tungsten Inert Gaz utilise une électrode réfractaire afin de transmettre l’énergie de l’électrode à la pièce à souder sous forme d’un Arc électrique généré entre la pièce et l’électrode. Cette énergie permet de faire fondre les matières en contacts afin de les assembler.

 

Comment fonctionne un générateur de soudage TIG ?

Un générateur de soudage permet de programmer et piloter vos paramètres lors de la soudure.

Dans un générateur de soudage TIG dit « Manuel », les éléments qui constituent l’énergie, dont le principal le courant de soudage, sont définis avant le cycle de soudage et restent constants durant le cycle.

Cette énergie dépend du courant (constant, pulsé ou non), de la tension de l’arc (fonction de la distance électrode tube) et de la vitesse d’avance de l’électrode.

Le guide pour bien choisir un générateur de soudage orbital TIG

En soudage manuel, la hauteur électrode-tube varie selon le souhait de l’opérateur lorsqu’il bouge sa main en se rapprochant ou en s’éloignant du tube. La vitesse d’avance est également directement décidée par l’opérateur et donc forcément variable.

Il est donc en conséquence clair qu’en soudage manuel, l’énergie transmise à la pièce à souder varie tout le temps. Cette variation sera assez directement fonction de la dextérité de l’opérateur rendant ainsi la répétabilité du processus très complexe et quasi impossible.

Dans les cas les plus exigeants, la qualité de soudure devra dans ce cas être testée à chaque soudure.

Le mode pulsé peut être utilisé en soudage manuel : cela signifie que le courant est pulsé et oscille donc entre deux valeurs fixées pour tout le cycle. L’intérêt du mode pulsé est notamment de permettre de diminuer le volume moyen du bain afin de mieux le guider.

Générateur de soudure TIG orbital vs générateur de soudage manuel: quelle différence ?

Le générateur de soudure TIG orbital est conçu sur une base de gestion de puissance commune au générateur de soudage manuel. Ce qui diffère ce sont les éléments suivants : Le générateur de soudage TIG orbital est conçu pour être utilisé avec une tête de soudage (qui remplace la main de l’homme). Plus de paramètres peuvent donc être gérés nativement que sur un poste manuel :

  • Vitesse d’avance (carte électronique pour la gestion de la transmission de puissance du moteur mais également pour la variation de vitesse). Les postes peuvent être équipés de plusieurs cartes d’axes pour gérer également le fil d’apport, l’AVC (Arc Voltage control : hauteur régulée de l’électrode vis-à-vis de la pièce) et l’Oscillation qui permet de bouger latéralement l’électrode en cas de soudure sur de fortes épaisseurs chanfreinées.
  • Interface homme-machine plus intelligente avec gestion de programmes de soudage qui permet en automatique de faire varier l’énergie transmise à la pièce en fonction notamment de critère de position de l’électrode durant le cycle de soudage.
  • Ces postes disposent également (mais pas tous) d’une gestion digitale des débits de gaz aussi bien le gaz qui va à la tête que le gaz d’inertage.
  • Acquisition de données de soudage
  • Certains postes bénéficient d’une carte électronique plus intelligente capable de piloter quasiment tous les types de moteurs, DC à courant continu, Pas à Pas, Brushless avec ou sans codeur, avec ou sans Tachi. Dans ce cas, les postes les plus évolués peuvent également piloter les têtes de soudure des concurrents.

 

Pourquoi utiliser un générateur de soudage TIG ?

Les générateurs de soudage manuel et orbital existent bien entendu en différentes puissance définies notamment par les courants maximum de soudage ( 200A, 210A, 300A, 400A ou plus) ainsi que les tensions utilisées, 110V, 220V, autoline (s’adapte automatique à la tension d’entrée entre 110V et 220V), 380V ou 440V.

Le niveau de courant dépend des applications à souder et plus particulièrement dans la soudure orbitale de tubes et pipes des épaisseurs à souder.

Avec un générateur de soudage orbital, l’énergie de soudage est totalement sous contrôle à chaque seconde du cycle. Les seules variations pouvant subvenir en soudage sans AVC sont la géométrie des pièces elle-même. C’est pourquoi pour souder en orbital il est fortement conseillé d’avoir des tolérances précises sur les tubes et les accessoires soudés.

La maîtrise du processus avant soudure est aussi importante que la soudure elle-même pour que l’énergie de soudage soit la plus maîtrisée possible et donc répétitive. Ainsi, un process orbital nécessitera souvent moins de contrôle des soudures la répétabilité étant souvent de 99% ou plus selon les applications.

En bref un générateur de soudage facilite la gestion de vos paramètres et garantit une meilleure répétabilité de vos soudures. Il vous permet aussi une parfaite traçabilité de vos soudures, condition parfois exigée dans certaines industries.

Nous avons regroupé toutes les infos utiles pour bien choisir un générateur de soudage orbital TIG dans ce guide.

generateur-de-soudage-orbital-tig-le-guide

 

Laissez un commentaire

Recevoir notre newsletter mensuelle

Nouveau call-to-action

Écrit par
Frédéric Legrand

PDG fondateur d'Axxair

newsletter.png

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER MENSUELLE DES TECHNOLOGIES ORBITALES