JOIN EXPERIENCE /

Comment bien choisir un procédé de soudage des tubes ?

Lorsqu’on est face à la nécessité de choisir un procédé de soudage se pose la question de savoir s’il faut privilégier la qualité ou le rendement.

Toutefois l’aspect principal restera toujours le cahier des charges du client final. Quel est son domaine d’activité ? Quel est le résultat de soudure auquel il s’attend ?

On comprend aisément la différence entre le soudage d’un tube de gros diamètre et épaisseur préparé avec un chanfrein qu’il faudra remplir – par exemple pour un pipeline – et le soudage d’un tube de 3 mm d’épaisseur qui doit répondre en termes de qualité à un environnement de type salle blanche.

Ce sera donc généralement l’application du client qui orientera le choix du procédé de soudage des tubes. Quels sont les autres critères à prendre en compte pour bien choisir un procédé de soudage des tubes ?

Comment choisir le procédé de soudage le plus adapté ? Nos experts partagent  leurs conseils avec vous !

 

Critère 1: L’investissement initial lié au procédé de soudage

Soudage à l'éléctrode

Le prix d’un équipement de soudage dépend du procédé de soudage et du prix initial à l’achat. Pour donner un exemple : si vous souhaitez simplement souder à l’électrode, vous trouverez un poste de qualité correcte dans un magasin de bricolage à partir de 200 Euros, tandis qu’un équipement de soudage à forte densité d’énergie peut facilement coûter plusieurs millions d’Euros.

A ce niveau d’investissement il va falloir s’assurer de pouvoir rentabiliser son équipement dans la durée.

>> Quel est le coût de la soudure orbitale ?

 

Critère 2: La qualité de la soudure

Soudage TIG manuel

On peut dire de manière générale que la qualité augmente avec le montant de l’investissement. Le degré d’automatisation joue ici un rôle essentiel. Un générateur de soudage avec un DMOS approprié donnera toujours une qualité de soudure optimale à condition de bien préparer le tube en amont.

En revanche, une soudure manuelle dépendra toujours de l’expérience, du savoir faire et de la condition physique et mentale du soudeur. Le degré de qualité de la soudure finale est un critère essentiel pour choisir un procédé de soudage des tubes.

Critère 3: L’automatisation et l’amélioration des conditions de travail

L’automatisation des postes de soudage a considérablement changé les conditions de travail des soudeurs. Les positions pénibles, l’ennui des soudures répétitives, les opérations de soudage dans des environnements à risque ou des endroits confinés… tout ceci peut être évité grâce à l’automatisation des procédés de soudage.

Le procédé de soudageTIG est particulièrement apprécié par les soudeurs, car il n’y a pas de projection de métal et pratiquement pas de fumée de soudage.

 

Critère 4: La formation et les compétences techniques requises par le procédé de soudage choisi

La formation et les compétences requises dépendent là encore du procédé de soudage. MIG-MAG

Les procédés semi-automatiques, automatiques et robotisés sont des procédés qui demandent le moins de gestes techniques mais nécessitent des connaissances théoriques sur le soudage, tandis qu’un soudeur manuel nécessite une dextérité dans le geste qui demande une longue expérience.

 

Critère 5: Les normes et les exigences des marchés visés

Selon les normes à respecter les exigences des marchés visés, on peut également être amené à choisir un procédé de soudage des tubes par rapport à un autre.

Choisir le bon procédé de soudage est essentiel en entreprise mais il n'est pas toujours simple de savoir quels critères prendre en compte. N'hésitez pas à revoir notre webinar destiné aux professionnels de la soudure !

Nouveau call-to-action

Laissez un commentaire

Recevoir notre newsletter mensuelle

Nouveau call-to-action

Écrit par
Thomas Calleja

Technicien soudage (IWT)

newsletter.png

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER MENSUELLE DES TECHNOLOGIES ORBITALES